BRÈVES
6 janvier 2016

GT Logistics pousse l'intégration de prestations industrielles

LES ECHOS 

( édition du 23 décembre)

 

Logo Les Echos Une Mouves

 

GT Logistics pousse l'intégration de prestations industrielles

23/12/2015 | 06:00 | Par Frank Niedercorn

7 millions d'euros vont être investis pour le compte du fabricant de biscuits Poult dans un entrepôt.
La PME basée près de Bordeaux vient de se voir confier la logistique de Lidl dans le Sud.

 

 

Fin d'un gros contrat avec Turbomeca en 2014. Arrêt de celui de Quicksilver dont la filiale logistique a décidé de se réorganiser autour du seul port d'Anvers. Avec deux clients en moins, pesant 9 millions de revenus, l'année 2015 promettait d'être l'annus horribilis pour GT Logistics. Elle se termine mieux grâce à plusieurs contrats signés en quelques mois qui devraient lui permettre de retrouver en 2016 un chiffre d'affaires de l'ordre de 50 millions d'euros. Le logisticien est né d'une diversification du groupe familial de location de camions avec chauffeurs GT Locations. Avec un modèle économique consistant souvent à reprendre le personnel du client et même de plus en plus à prendre en charge de petites opérations industrielles et de manufacturing. Cette année il a aussi été contraint mettre la main à la poche. GT Logistics va investir 7 millions d'euros pour le compte du fabricant de biscuits Poult, dans un entrepôt voisin de son usine de Montauban. Très robotisé celui-ci assurera l'approvisionnement en matière première de l'usine. Dans l'autre sens il réceptionnera les produits finis pour les expédier. Poult, désormais propriété de Qualium évite d'investir, tout en gardant la possibilité de racheter son bâtiment.

La PME basée près de Bordeaux, a aussi pu compter sur la chance en remplaçant Quicksilver par Lidl sur les 30.000 mètres carrés de la zone logistique de Rives (Isère) qui emploie 90 personnes. Le distributeur allemand ayant choisi de sous-traiter sa logistique à GT pour le Sud de la France et à Faure & Machet pour le nord du pays. « Après un mailing à 2.000 entreprises ce sont les articles dans la presse qui ont attirés l'attention de Lidl. Nous n'avons connu qu'un mois et demi de chômage technique », explique Eric Sarrat.

 

 516113 021575338514 web tete

 

Trier 10.000 colis

 

Là encore, il a encore fallu investir 3 millions d'euros dans une machine qui une fois installée va trier automatiquement 10.000 colis à l'heure. GT Logistics va enfin voir son contrat avec NTN-SNR, le numéro deux mondial du roulement à billes, être étendu à de nouvelles activités. Après avoir déboursé 1 million d'euros pour acheter des racks de convoyage des pièces. « Notre capacité d'investissement nous permet de faire la différence face à la concurrence », explique Eric Sarrat à la tête de GT Logistics, tandis que son frère Michel dirige GT Locations. Les réserves de l'entreprise familiale ne sont pourtant pas inépuisables, reconnaît Eric Sarrat : « Nous sommes sur un très gros projet logistique à 15 millions d'euros pour lequel nous voulons monter un consortium. Le financer seul entamerait trop notre capacité d'endettement. » La crise a un effet bénéfique. Anticipant les difficultés, Eric Sarrat adepte des méthodes drastiques avait réduit de 25 % les frais de structure du siège de 40 personnes et ainsi économiser 1 million d'euros.

 

 

Frank Niedercorn
Correspondant à Bordeaux